Zemmour est raciste

Eric Zemmour est un chroniqueur politique qui sévit depuis quelques années à la télévision maintenant, indéniablement intelligent et bon orateur, le problème avec lui c'est un peu comme avec Sarkozy, en pire car Zemmour est érudit et cultivé contrairement à notre prez. C'est ainsi que Mossieur Eric Zemmour est invité sur de multiples plateaux TV pour exposer ses royales visions du Monde.



Partie 1 de l'emission :

Partie 2 :

Pour commencer, deux citations inestimables 🙂 :

« Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. »
Léopold Sédar Senghor

«Moins le Blanc est intelligent, plus le Noir lui paraît bête.»

André Gide


Eric Zemmour est un chroniqueur politique qui sévit depuis quelques années à la télévision maintenant, indéniablement intelligent et bon orateur, le problème avec lui c’est un peu comme avec Sarkozy, en pire car Zemmour est érudit et cultivé contrairement à notre prez. C’est ainsi que Mossieur Eric Zemmour est invité sur de multiples plateaux TV pour exposer ses royales visions du Monde.

Et que nous a sorti Zemmour de son chapeau magique sur Arte, une imbécilité plus grosse que lui, il a dit que la couleur de la peau était un critère suffisant pour subdiviser l’espèce humaine en races.

Extrait court mais (très) parlant :Image de prévisualisation YouTube

Outre le fait que ça démontre une totale inculture en biologie et plus particulièrement en génétique, ce genre de réflexion imbécile sortant de la bouche de quelqu’un que l’on qualifie d’intelligent est doublement préjudiciable pour un public prompt à avaler les stéréotypes qui le réconfortent, ceux dont le statut précaire (socialement, économiquement, affectivement, intellectuellement etc … Bref toutes les insuffisances qui amènent au racisme) demande à être réhausser en rabaissant autrui.

Seulement si le pourcentage de mélanine contenu dans l’épiderme est un critère racial alors pourquoi pas la couleur des yeux ou la taille. Ainsi Mimie Mathy, passe-partout et l’acteur d’Arnold et Willie sont de la même race.

Claire Chazal et Ophélie Winter sont de races différentes car leurs tours de poitrine n’ont rien de semblable.

Je semble amuser la galerie et pourtant d’un point de vue génétique les allèles à l’origine de la couleur de la peau ne sont pas différentes de celles à l’origine de la taille du nez.

Tous les racistes en herbe, mettez le nez dans un livre de génétique par pitié et relisez mon article sur le même thème : être noir?

Peace.

PS : pour ceux qui restent convaincus que la couleur de la peau est un critère racial, faites des recherches sur l’excellent généticien Axel Kahn ou mieux lisez un de ses livres. Rien de tel que la vraie connaissance pour faire tomber les putains de stéréotypes. 😉

PS2 :voici un extrait d’un article du site très intéressant Mouton Noir :

Des races humaines ?

Aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. Les Homo sapiens forment une seule et même espèce.
Les différences anatomiques que l’on perçoit, par exemple entre un individu asiatique et un européen, ne sont que l’expression plus ou moins forte de gènes communs.
Cette mixité génétique dans l’espèce humaine est tellement importante que si vous avez besoin d’un don d’organe ( un rein par exemple) vous avez autant de chance de trouver un donneur compatible dans votre voisinage qu’à Dakar (Sénégal).
Les populations humaines forment un seul et même groupe taxinomique, une seule espèce.

L’espèce humaine, depuis quand ?

Les études génétiques démontrent que l’espèce humaine a une origine récente : il y a de très faibles variations génétiques entre les différentes populations humaines.
Pour illustrer cette petite différenciation, on peut comparer deux chimpanzés (pris au hasard) et deux humains. Les chimpanzés présentent plus de différences génétiques que les 2 humains entre eux… Leurs origines sont donc plus anciennes que la nôtre… (voir dossier Homme-singe)
Le nombre de gènes est sans rapport avec la taille ou l’importance que nous accordons à une espèce : 14 000 pour la mouche Drosophile et… 30 à 40 000 pour l’Homo sapiens…

La couleur de la peau : une simple question de gène !

Quelle que soit la couleur de notre peau, nous possédons tous des mélanocytes, produisant de la mélanine (pigment naturel) sous contrôle de nos gènes. Suivant sa concentration, ce pigment fonce plus ou moins notre épiderme. Parallèlement, la quantité et l’intensité des rayons solaires influent sur notre corps qui, pour se protéger, produit plus ou moins de mélanine : c’est le phénomène de bronzage.

Lien sur le Mouton Noir qui résume bien la position des scientifiques sur le sujet…

Tags from the story
Written By
More from Samuel Hounkpe

Philippe de Villiers est bon pour la casse

Notamment à cause de l’affaire de moeurs qui touche sa famille, son...
Read More

6 Comments

Laisser un commentaire


Partie 1 de l'emission :

Partie 2 :

" />