Sartre et la négritude de Césaire

Sartre

« En fait, la Négritude apparaît comme le temps faible d’une progression dialectique : l’affirmation théorique et pratique de la suprématie du blanc est la thèse ; la position de la Négritude comme valeur antithétique est le moment de la négativité. Mais ce moment négatif n’a pas de suffisance par lui-même et les Noirs qui en usent le savent fort bien ; ils savent qu’il vise à préparer la synthèse ou réalisation de l’humain dans une société sans races. Ainsi la Négritude est pour se détruire, elle est passage et non aboutissement, moyen et non fin dernière »

Extrait de « Orphée Noir » de Sartre

Written By
More from Samuel Hounkpe

Etre noir?

Etre noir? Que cela signifie-t-il et dailleurs la question vaut elle la...
Read More

2 Comments

  • Dans cette article Sartre se porte comme défenseur du négre. Il voit en la négritude, une opposition à la culture blanche qui par la suite débouche sur un racisme anti-raciste. La négritude est selon Sarte une notion subjéctive et éthnique qui doit se hisser par le biais la dialéctique à un niveau superieur qui est celui du prolétariat.

Laisser un commentaire