Pourquoi Obama doit gagner…

Hier je regardais Cold Case, vous savez cette série qui déterre les affaires policières vieilles de 40 ans, elle est très intéressante car souvent elle rappelle dans quelle situation désastreuse étaient encore les afro-américains il y a de ça 40 ans. On se rappelle que le fameux discours de Luther King à Washington date du 28 08 1963.
En voici un extrait :

« "Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, bien que nous devions faire face aux difficultés d'aujourd'hui et de demain, j'ai tout de même un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain."
« Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se lève et vive sous le véritable sens de son credo : Nous considérons ces vérités comme évidentes, que tous les hommes ont été créés égaux.
« Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des esclaves et les fils des propriétaires d'esclaves puissent s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.
« Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississippi, désert étouffant d'injustice et d'oppression, soit transformé en une oasis de liberté et de justice.
« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd'hui !
« Je fais le rêve qu'un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots interposition et annulation; un jour juste là-bas en Alabama les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et soeurs.
« Je fais ce rêve aujourd'hui.
« Je fais le rêve qu'un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés, que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le voient tous ensemble.»


Martin Luther King

Obama doit gagner non pas parce-qu'il est noir, mais bel est bien parce-qu'il est métis, ainsi il symbolise le futur de l'Humanité, cette nation qui a été tellement et est toujours déchirée par le clivage Noir/blanc donnerait un exemple au monde entier.

Le métissage est la meilleure arme contre le racisme.

Le fruit d'un noir et d'une blanche, on parle ici d'Obama, mais parlons aussi de tous les types de métis, les Sino-africain, les Eurasiatiques, les arabo-noir etcaetera, les populations d'îles comme la Réunion ou bien Madagascar, celles des grandes Antilles telles Cuba ou la République Dominicaine, même celle du Brésil reflètent de ce que sera l'Humanité future un formidable et réel melting-pot.

D'ailleurs vous remarquerez que ces pays ont les plus belles populations du Monde et démontrent qu'il n'y a pas de races humaines différentes, il n'y en a qu'une, unique et indivisible!

Surtout pas par le critère de la couleur de la peau ou du bridage des yeux.

Pour finir je citerai ces paroles de chansons d'un grand artiste français disparu trop tôt, Daniel Balavoine.
"Il n'y a que deux races, ou les faux, ou les vrais".
PEACE.

Hier je regardais Cold Case, vous savez cette série qui déterre les
affaires policières vieilles de 40 ans, elle est très intéressante car
souvent elle rappelle dans quelle situation désastreuse étaient encore
les afro-américains il y a de ça 40 ans. On se rappelle que le fameux
discours de Luther King à Washington date du 28 08 1963.
En voici un extrait :

« « Je vous le dis aujourd’hui, mes amis,
bien que nous devions faire face aux difficultés d’aujourd’hui et de
demain, j’ai tout de même un rêve. C’est un rêve profondément enraciné
dans le rêve américain. »
« Je fais le rêve qu’un jour, cette nation se lève et vive sous le
véritable sens de son credo : Nous considérons ces vérités comme
évidentes, que tous les hommes ont été créés égaux.
« Je fais le rêve qu’un jour, sur les collines rouges de la Géorgie,
les fils des esclaves et les fils des propriétaires d’esclaves puissent
s’asseoir ensemble à la table de la fraternité.
« Je fais le rêve qu’un jour, même l’État du Mississippi, désert
étouffant d’injustice et d’oppression, soit transformé en une oasis de
liberté et de justice.
« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans
une nation où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau, mais
par le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd’hui !
« Je fais le rêve qu’un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes
vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots
interposition et annulation; un jour juste là-bas en Alabama les petits
garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains
avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme
frères et sÅ?urs.
« Je fais ce rêve aujourd’hui.
« Je fais le rêve qu’un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque
colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient
transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés,
que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le
voient tous ensemble.»

Martin Luther King

Obama doit gagner non pas parce-qu’il est noir, mais bel est bien
parce-qu’il est métis, ainsi il symbolise le futur de l’Humanité, cette
nation qui a été tellement et est toujours déchirée par le clivage
Noir/blanc donnerait un exemple au monde entier. Le fruit d’un noir et
d’une blanche, on parle ici d’Obama, mais parlons aussi de tous les
types de métis, les Sino-africain, les Eurasiatiques, les arabo-noir
etcaetera, les populations d’îles comme la Réunion ou bien Madagascar,
celles des grandes Antilles telles Cuba ou la République Dominicaine,
même celle du Brésil reflète de ce que sera l’Humanité future un
formidable et réel melting-pot, d’ailleurs vous remarquerez que ces
pays ont les plus belles populations du Monde et démontrent qu’il n’y a
pas de races humaines différentes, il n’y en a qu’une, unique et
indivisible! Surtout pas par le critère de la couleur de la peau ou du
bridage des yeux.
Pour finir je citerai ces paroles de chansons d’un grand artiste français disparu trop tôt, Daniel Balavoine.
« Il n’y a que deux races, ou les faux, ou les vrais ».
PEACE.

Tags from the story
Written By
More from Samuel Hounkpe

Jouer tue les faibles d’esprit

Joueur Allemand fouenvoyé par Esod
Read More

Laisser un commentaire

« "Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, bien que nous devions faire face aux difficultés d'aujourd'hui et de demain, j'ai tout de même un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain."
« Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se lève et vive sous le véritable sens de son credo : Nous considérons ces vérités comme évidentes, que tous les hommes ont été créés égaux.
« Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des esclaves et les fils des propriétaires d'esclaves puissent s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.
« Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississippi, désert étouffant d'injustice et d'oppression, soit transformé en une oasis de liberté et de justice.
« Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd'hui !
« Je fais le rêve qu'un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots interposition et annulation; un jour juste là-bas en Alabama les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et soeurs.
« Je fais ce rêve aujourd'hui.
« Je fais le rêve qu'un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés, que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le voient tous ensemble.»

Martin Luther King

Obama doit gagner non pas parce-qu'il est noir, mais bel est bien parce-qu'il est métis, ainsi il symbolise le futur de l'Humanité, cette nation qui a été tellement et est toujours déchirée par le clivage Noir/blanc donnerait un exemple au monde entier.

Le métissage est la meilleure arme contre le racisme.

Le fruit d'un noir et d'une blanche, on parle ici d'Obama, mais parlons aussi de tous les types de métis, les Sino-africain, les Eurasiatiques, les arabo-noir etcaetera, les populations d'îles comme la Réunion ou bien Madagascar, celles des grandes Antilles telles Cuba ou la République Dominicaine, même celle du Brésil reflètent de ce que sera l'Humanité future un formidable et réel melting-pot.

D'ailleurs vous remarquerez que ces pays ont les plus belles populations du Monde et démontrent qu'il n'y a pas de races humaines différentes, il n'y en a qu'une, unique et indivisible!

Surtout pas par le critère de la couleur de la peau ou du bridage des yeux.

Pour finir je citerai ces paroles de chansons d'un grand artiste français disparu trop tôt, Daniel Balavoine.
"Il n'y a que deux races, ou les faux, ou les vrais".
PEACE.
" />