Medine – Biographie

Médine est un rappeur immense, sans nul doute le meilleur actuel du rap français, voici un son de lui où il fait référence aux grands du rap français, lecture aléatoire.

une biographie d’icelui par Wikidaube :

Médine se caractérise par une voix rauque et chante des textes originaux : un discours argumenté et journalistiquement construit qui a pour but de créer le débat par les voies de la provocation. Il est considéré comme le porte-voix de toute une génération de jeunes issus de l’immigration en dénonçant des amalgames à propos de l’Islam. Il est lui-même musulman pratiquant et n’est d’ailleurs jamais tendre avec sa propre communauté.

Sur les sentiers défrichés par des rappeurs comme Akhénaton (les références politiques, philosophiques et historiques), avec un flow beaucoup plus « classique », Médine fait réfléchir plutôt que d’attiser la haine.

Ses débuts

Dès 1995, il écume les albums de la Boussole et des artistes qui la composent (Ness & Cité, Bouchées Doubles, Samb, Koto, Enarce, Aboubakr).

11 Septembre, Récit du Onzième jour

Sorti en 2004, 11 septembre est le premier album de Médine. Dans le livret du CD, 11 personnes anonymes ou connues (Abd Al Malik, Christophe de Ponfilly, Wallen, Tariq Abdul-Wahad, Ambre Foulquier, etc.) interviennent sur le thème du 11 septembre.

Dès ce premier album, il commence le story-telling (petites histoires souvent tragiques) avec notamment la saga Enfant du destin. La première partie d’Enfant du destin, Sou Han, raconte l’histoire tragique d’une petite fille vietnamienne lors de la Guerre du Viêt Nam, dont le père meurt au combat, tué par un soldat ennemi poseur de mines, et par la suite fait exploser une bombe dans un bar américain pour se venger.

L’autre Enfant du Destin, David, raconte l’histoire (encore tragique) du jeune israélien David, dont les parents, soldats de Tsahal, s’apprêtent à partir au front. Moins aveuglé que ses parents, il veut leur faire part de son opinion sur cette guerre, il sera malheureusement victime d’un attentat avant d’avoir pu leur faire part de ses impressions sur ce conflit.

Il existe une réédition de 11 Septembre

Jihad, Le plus grand combat est contre soi même

Seulement huit mois après son premier album solo, et cinq mois après la sortie de l’album de la Boussole, Médine sort son second album, Jihad. Pour ce second album, il décide de garder la même formule que dans 11 Septembre, c’est-à-dire un titre et un design choc, voire polémiques.

L’album contient notamment Petit Cheval, l’histoire tragique d’un Indien d’Amérique témoin de l’assassinat cruel de tout son village par des blancs – voir l’article Histoire démographique des Amérindiens – ainsi que du Panshir à Harlem, véritable documentaire de plus de six minutes racontant la vie de deux grandes figures du XXe siècle: Malcolm X et le commandant Massoud -combat de femme -besoin de resolution…

La réédition contient Anéanti (feat. soprano) et Double Discours.

L’épisode « Boulevard Vincent Auriol » [modifier]

Dans la nuit du 25 au 26 août 2005, dans un immeuble situé au 20, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, un incendie dont l’origine est inconnue mais suspecte a fait 17 morts, dont 14 enfants, âgés de 3 mois à 10 ans, 30 blessés, dont deux dans un état très grave.

Choqué par cet événement, Médine décide de sortir une chanson leur rendant hommage : Boulevard Vincent Auriol. Aucun bénéfice ne fut tiré de cette chanson qui est en libre téléchargement sur le site de Médine et dont le clip figure sur l’album Table d’Écoute.

Cette chanson est assurément la plus connue de Médine, et celle qui le fit exploser au niveau de la scène rap française.[non neutre]

Table d’Écoute

Médine décide de sortir un album contenant diverses apparitions sur mixtape ou compilations. L’album est vite disponible sur le net, piraté sous le nom d’Album Blanc. Médine décida alors de sortir un 10 titres inédits. Le 21 Novembre 2006, Table d’Écoute sort; à l’intérieur, en plus des 10 titres, le CD contient le clip de Bvd Vincent Auriol, ainsi que divers bonus tels que des photos.

Table d’écoute est un album concept ou Hors-série autour de la table d’écoute, sur lequel neuf personnalités (parmi lesquelles Diam’s, Rim-K du 113, Tiers Monde de Bouchées Doubles, Soprano, Kayna Samet…) introduisent le morceau suivant de l’album.

L’album contient notamment 17 Octobre, encore un story-telling racontant cette fois ci le Massacre du 17 octobre 1961, où des centaines d’Algériens furent massacrés par la police française et jetés dans la Seine alors que le préfet de police était Maurice Papon.

Une autre chanson d’intérêt sur cet l’EP est Lecture Aléatoire , hommage aux artistes qui ont fait la grandeur du rap Français depuis 1998 : IAM, les « suprêmes triples lettres » NTM, Lunatic, Arsenik, et Kery James ; pour finir sur une véritable définition du rap français : « Sais-tu vraiment ce qu’est le rap français / Pas une machine à sous mais une machine à penser ».

L’EP contient aussi la chanson Hotmail, qui répond aux détracteurs de Médine qu’il a rencontré sur divers forum, notamment celui du CSA.

Table D’Écoute se serait placé dans le top album dans la semaine de sortie de ce Hors-série
Don’t Panik Tape

Médine sort le 14 avril 2008, sa « Don’t Panik Tape »; la mixtape regroupant sa discographie parallèle avec 3 inédits, 2 titres lives et 1 vidéo de sa tournée « Don’t Panik Tour » . Le disque se tient à la 30°place du top album en faisant la 3°meilleure entrée de la semaine [réf. nécessaire].

Arabian Panther

En 2008 Médine continue d’apparaitre sur diverses mixtapes (Explicit Politik, entre autres) et compilations (B.O. de Taxi 4 avec le titre Les Contraires) et sort le titre Besoin de révolution.

L’album Arabian Panther contient un nouveau chapitre « Enfant du Destin ». Cette fois ci, Médine raconte l’histoire de Kunta Kinte selon le livre Racines d’Alex Haley (dont une série télévisuelle a été tirée).

Depuis la sortie de son album Arabian panther, Medine a poussé plus loin son engagement politique. Ainsi, il a participé au concert-meeting du mercredi 10 décembre 2008 organisé à Paris par le Mouvement des Indigènes de la République pour célébrer le 25ème anniversaire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, appelée plus communément la Marche des beurs.

Tags from the story
Written By
More from Samuel Hounkpe

Mort sous X

Hommage à toi X. Dans mon Coeur. Tatoué sur ma Peau. Jusqu’au...
Read More

Laisser un commentaire