Claude Guéant de l’intérieur

Jean-Christophe Rufin est de cette trempe d’hommes dont il faudrait plus au pouvoir et moins à l’académie française. Dans Libé il a brossé un portrait de Guéant assez vitriolé :

« En voilà un qui a dû faire plaisir à maman quand il était petit. Tout est bien rangé chez lui, mais il n’en peut plus dès qu’il voit arriver un semi-truand en Maserati qui lui raconte ses folles nuits avec des filles à 5000 euros. »

Pas étonnant que Guéant détienne les clés de tant de prévarications, Bourgi est un fantasme pour lui.

Written By
More from Samuel Hounkpe

Born in the USA – Bruce Springsteen

La première fois que j’ai entendu ce son, je ne comprenais que...
Read More

2 Comments

  • j’apporterais une petite nuance à l’esquisse de Rufin, ce n’est pas tant que guéant soit un homme cadré mais bien au contraire, de part ses nombreuses déclarations, un individu particulièrement désordonné, très probablement pédant, qui s’agite et déstructure puis se retourne vers sa mère (pour reprendre la parabole) avec un grand sourire d’enfant sage
    ce semi truand prêt à jouir de plaisirs multiples réside alors naturellement en lui

Laisser un commentaire